Dossier du site / Chronologie /

1919

¤ 5 - 11 février Grève générale à Seattle (Washington) ; pendant cinq jours, les grévistes gèrent pacifiquement et efficacement cette agglomération de quelques centaines de milliers d’habitants. Les wobblies y participent activement ; 39 d’entre eux seront arrêtés après la grève. D’autres grèves générales sont lancées à Butte (Montana), Toledo (Ohio) et Winnipeg (Canada).
— Grèves et mouvements IWW dans l’industrie du bois, chez les draveurs en particulier, chez les mineurs de Butte (Montana) et Oatman (Arizona) pour la journée de 6 heures, et sur les quais de Philadelphie (Pennsylvanie) ; à Superior (Wisconsin), les wobs repoussent un assaut de miliciens contre leur local.
7 novembre Début des « rafles Palmer », du nom du ministre de la justice, contre les opposants radicaux et « ennemis de l’étranger » - comme Emma Goldman et Alexander Berkman, qui seront expulsés. Entre 1919 et 1920, des milliers de militants seront emprisonnés lors de grandes vagues d’arrestations, avec une préférence particulière pour les wobblies. Les procès de Sacramento et Wichita envoient par exemple 2000 IWW en prison.
11 novembre lynchage de Wesley Everest à Centralia (Washington) ;
— L’interdiction du syndicat est levée au Canada, deux branches se forment à Toronto et Kitchener ; les charpentiers de l’Ontario rejoignent l’IWW ;
— fondation de l’IWW chilien à Santiago, regroupant des enseignants radicaux, des dockers et des anarcho-syndicalistes ;
— officialisation de l’IWW mexicain ;
— création d’un Marine Transport Workers IWW à Buenos Aires, en Argentine ;
— 16 000 mineurs russes fondent un syndicat en Sibérie et adoptent le préambule IWW.
¤ Le journal afro-américain de Cyril Briggs, The Crusader, annonce la création de l’African Blood Brotherhood (ABB), organisation révolutionnaire secrète d’auto-défense armée contre les agressions racistes et les lynchages, dont elle rend responsable l’oppression capitaliste. Après une collaboration tendue avec Marcus Garvey, son orientation marxiste conduira l’ABB vers le Communist Party.